Les thés japonais

Au musée du thé Fujinokuni de Shizuoka

La préfecture de Shizuoka est connue pour ses paysages iconiques. Mais saviez-vous qu'elle abrite un musée du thé ?

Des champs de thé à perte de vue au pied du Mont Fuji... Les paysages de la préfecture de Shizuoka offrent des paysages sublimes, maintes fois loués dans la littérature ou peinture japonaise.

C'est également à Shizuoka, surnommée la capitale du thé, que plus de la moitié du thé japonais est produit. Afin de promouvoir cet or vert, un musée dédié au thé, Fujinokuni (ふじのくに, le pays de Fuji), a vu le jour non loin de là, dans la petite ville de Shimada.

Les champs de thé du plateau de Makinohara
Les champs de thé du plateau de Makinohara

Le musée Fujinokuni, un tour du monde à travers le thé

Le musée Fujinokuni est une invitation à la découverte de l'histoire du thé à travers le monde. La visite démarre ainsi avec des portraits de consommateurs du monde entier, ainsi que par une carte du monde montrant comment le mot thé (茶、cha en japonais) a voyagé au gré des échanges commerciaux au fil des siècles.

Le musée présente également un panel exhaustif des thés blancs, verts, bleus et noirs les plus représentatifs à l'échelle mondiale. Il est même possible de les sentir : un plaisir visuel et olfactif.

Des reconstitutions d'intérieurs typiques à l'heure du thé (turques, chinois et népalais) sont également visitables.

A la suite de ce tour d'ensemble, le thé japonais, notamment originaire de Shizuoka, est mis à l'honneur. L'ensemble du processus de traitement du thé, et les pratiques agricoles en faveur de l'environnement (chagusaba) sont ainsi minitueusement présentés, ainsi que les différentes variétés de thé produites à Shizuoka, que l'on peut retrouver à la vente au sein de la boutique du musée.

Une maison du thé et un jardin japonais d'exception

Parmi les nombreuses activités proposées par le musée, la participation à une cérémonie du thé japonaise proposée dans la maison de thé Shoumokurou est un incontournable.

Il s'agit d'une reproduction d'une maison de thé réalisée par le maître de thé Kobori Enshu (1579-1647) durant la période d'Edo. La cérémonie du thé a lieu dans une grande salle de thé (茶室、chashitsu), durant laquelle sont servis thé matcha de Shizuoka, ainsi qu'un wagashi de saison. A l'issue de la cérémonie, une plus petite chashitsu dans le plus pur style wabi-sabi est également visitable.

Le jardin japonais et la maison de thé Shoumokurou
Le jardin japonais et la maison de thé Shoumokurou

La maison de thé est entourée d'un jardin japonais et d'un étang. Il s'agit également d'une reconstitution d'une oeuvre de Kobori Enshu, cette fois des jardins Est du palais impérial Sento de l'empereur Go-Mizunoo. La fusion d'éléments opposés, comme l'opposition entre le naturel et l'artificiel, ainsi que le lignes droites et incurvées, rendent le design de ce jardin unique.

  • Origine Shizuoka

  • Doux et rafraîchissant

  • Thé biologique

Champs de thé, mont Fuji et matcha

Situé en hauteur, sur le plateau de Makinohara, la plus vaste zone de culture du thé du Japon, le musée Fujinokuni offre un superbe panorama sur la plantation de thé environnante, notamment depuis sa terrasse au troisième étage.

Il est également possible d'apercevoir le célèbre Mont Fuji durant les jours de beau temps depuis le hall du musée, à 200m d'altitude.

Enfin, il est possible de moudre ses propres feuilles de tencha au moulin à pierre afin d'obtenir son propre matcha. Une sympathique expérience qui permet d'emporter avec soi un petit souvenir du pays du thé.

La meule de pierre servant à moudre le thé tencha en matcha
La meule de pierre servant à moudre le thé tencha en matcha

Informations

« Je ne m’intéresse nullement à l’immortalité, mais seulement au goût du thé. » - Lu Tung
  • Origine Kagoshima

  • Rond et doux en bouche

  • Jolie couleur vert pâle

Notre favori
  • Origine Shizuoka

  • Doux et rafraîchissant

  • Thé biologique

  • Origine Shizuoka et Kagoshima

  • Saveur grillée

  • Thé biologique